logo AGE
page d'accueil
articles de presse
Contacts
historique
plan du site
photo du siege
logo de l A.G.E. adresse de l' A.G.E. Association de Groupements Educatifs photo du siège de l'A.G.E.
Association de Groupements Educatifs
l' A.G.E. vous souhaite la bienvenue
Cliquez
Association de Groupements Educatifs
Cliquez
Association de Groupements Educatifs
Cliquez
Association de Groupements Educatifs
Association de Groupements Educatifs Association de Groupements Educatifs Association de Groupements Educatifs  
Association de Groupements Educatifs
pouponnière le Home St Vincent
Association de Groupements Educatifs
Internat Scolaire Educatif
Association de Groupements Educatifs
Centres Educatifs de Formation
Association de Groupements Educatifs
Services Spécialisés
L'Association A.G.E.
Direction Générale de L'A.G.E.
Les établissements et services de l'A.G.E.
La Qualité
Nos liens préférés
Association de Groupements Educatifs
HISTORIQUE
Association de Groupements Educatifs
Répertoire chronologique :
HISTORIQUE   lien PDF
A partir de 1946, la Sous Direction de l'Assistance à l'Enfance de l'Administration Générale de l'Assistance Publique, s' inquiète du problème des pupilles adolescents, gagés en agriculture et en maison bourgeoise, qui ne bénéficient pas de leurs congés payés.
Sur le plan national, il n'existe pas, alors, d'organismes de vacances pour les jeunes de plus de 14 ans, en dehors de l'U.N.C.M (Union Nationale des Centres de Montagne) qui offre des séjours d'initiation au ski aux étudiants. Nos adolescents n'y trouvent que difficilement (et en très petit nombre) leur place.
La Sous Direction créé donc, en son sein, une section « congés payés» qui tente d'organiser des séjours de vacances.
D’énormes difficultés ne peuvent pas être résolues :
  • locations provisoires,
  • manque de souplesse, de crédits pour les camps,
  • problème de recrutement des directeurs et moniteurs de centres de vacances d'adolescents...
Plusieurs communications du Conseil Général de la Seine, en 1951, 1953 et 1954, exposent ces difficultés.
Vue extérieure de l'établissement Roquebrune
En 1954, le Directeur Général de l'Assistance Publique, par communication à ce Conseil, propose la location de la caserne Cornillat à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes Maritimes), sa gestion par une association loi 1901 dirigée par la Sous Direction de l'Aide à l'Enfance et la création d'un poste de directeur éducateur spécialisé contractuel pour la fondation de « la Maison Permanente de vacances des Pupilles de la Seine ».
Roquebrune (1954)
Association de Groupements Educatifs
Avec l'approbation de l'Assemblée précitée, une association est créée en 1954, (J.O. du 12 mai 1954 – page 4495 – Déclaration du 28 avril 1954). Elle a pour mission «l'organisation des vacances des pupilles de l'Etat travaillant principalement en agriculture ou en maison bourgeoise».
Progressivement, son activité s’étend aux élèves en continuation d'études qu’elle fait profiter, par roulement, d'un séjour dans l'établissement de Roquebrune-Cap-Martin en juillet, août et septembre.
Son siège social est alors 3, avenue Victoria, puis 12, rue de la Collégiale lorsque l'Aide à l'Enfance s'y est installée, (J.O. du 25 mars 1962 – page 3224 – déclaration du 28 février 1962).
Chantier de travail à Roquebrune 1963
Chantier éducatif (1963)
Association de Groupements Educatifs
une randonnée en montagne
Avec l'évolution de la situation économique et sociale et le développement de l'enseignement, l 'effectif des adolescents gagés, surtout à la campagne, diminue, tandis que le nombre des organismes de vacances pour adolescents, publics ou privés, augmente sensiblement.
Dans le même temps, sous l'effet de l'ordonnance du 23 décembre 1958, des modifications interviennent dans les catégories d'enfants recueillis qu'il est de plus en plus difficile de confier à des familles nourricières ou à des établissements appropriés car il s'agit fréquemment de jeunes inadaptés sociaux. Sur le plan national, il n'existe pas non plus d'établissements pour ce type d'enfants.
Randonnée en montagne (1954)
Association de Groupements Educatifs
En 1962, suite à une délibération du Conseil Général de la Seine, « le Groupement Educatif de Vacances » est chargé d'étendre son activité, afin d'apporter un concours plus efficace à l'Aide Sociale à l'Enfance.
Il reçoit alors dans les centres acquis ou loués avec l'aide du département, des enfants ou adolescents perturbés, dont la réinsertion sociale ne peut être obtenue que dans un cadre spécial, avec un encadrement bien choisi.
Le Groupement Educatif de Vacances devient alors l'Association de Groupements Educatifs dont le siège social est 12, rue de la Collégiale – Paris 5e (J O. du 21 avril 1963 – page 3736 – déclaration du 10 avril 1963).

Gap (1963)

Gap (1963)
Association de Groupements Educatifs
Vue extérieure de l'établissement Barcelonnette
Au fil des années, elle prend la gestion de maisons d'enfants à caractère social, de centres éducatifs de formation professionnelle, d'une pouponnière et d'un centre de vacances.
Le patrimoine de l'Association s’étend (depuis le 1er janvier 1990,) avec la reprise de gestion par l'Association d'un internat scolaire éducatif de semaine baptisé « Le Domaine des Trois châteaux », situé dans l'Oise à Coye-la-Forêt.
L'Association ouvre le 2 janvier 1992, un service A.G.E./M.O.I.S.E. d'Aide, d'Orientation, d'Information, de Soutien et d'Ecoute pour les femmes enceintes en difficulté dont l'activité croit chaque année.
 
Barcelonnette (1974)
Association de Groupements Educatifs
Elle procéde à la fermeture de l'école d'auxiliaires de puériculture située à Bourg-la-Reine (92) en septembre 1994. La même année, le centre de vacances situé à Trégastel, dont les bâtiments sont été mis en vente, cesse toute activité.
Ainsi, l'Association dispose par les établissements qui la composent d'une large palette d'accueil pour les enfants confiés par l'Aide Sociale à l'Enfance ou par la Protection Judiciaire de la Jeunesse.
L’Association est gestionnaire de 8 établissements permanents, 8 structures secondaires attachées aux établissements, et d’un service d'orientation,d'information, de soutien et d'écoute des femmes enceintes en difficultés. Ces établissements sont répartis sur l'ensemble du territoire national.
Elle dispose de plus de 600 lits permanents.
Pouponnière Le Home St Vincent
Pouponnière
"Le Home Saint-Vincent"
Association de Groupements Educatifs
imprimer cette page :
icone telechargement